Auteur Sujet: Vraiment addict ou pas ?  (Lu 77 fois)

entropy

  • Newbie
  • *
  • Messages: 2
    • Voir le profil
Vraiment addict ou pas ?
« le: mai 29, 2017, 08:48:59 am »
Bonjour,

Voilà un peu plus d'un an que j'ai découvert ce site et tout les infos qu'il existe sur l'addiction au porn, à la masturbation etc... Tout cela après 10 ans de consommation, de 15 ans à 25 ans, autrement dit j'aurais aimé trouvé toutes ces infos avant... Car cette addiction a probablement fait des dégâts...

Mais peu importe, ce n'est pas vraiment la raison de ce sujet. La mauvaise nouvelle, c'est que même si j'ai découvert ce forum il y a un peu plus d'un an, et que j'avais réussi à faire à peu près 15 jours de sevrage dans la foulée (en Février 2016 donc) , je n'ai jamais vraiment progressé sur mon addiction. J'ai vite repris mes mauvaises habitudes.

De Septembre 2016 à Février, j'ai terminé mes études par un stage. J'étais donc occupé toute la journée. J'ai eu beaucoup de mal à m'intégrer avec les collègues, comme j'ai du mal dans mes relations sociales avec les gens en général. Je ne sais pas le rôle que joue le porno dans cela... Le soir et le week-end  je consommais du porno, comme d'habitude, comme je le fais depuis de nombreuses années. Qqch de presque normal, malheureusement.

Mais voilà, depuis Mars, j'ai fini mes études. Je me prends quelques mois de vacances (en fait j'ai tellement du mal dans mes relations avec les gens au boulot que je ne me sens pas prêt à démarrer dans la vie active, mais ça c'est autre chose). Et là où je craignais de passer mes journées à faire vous savez quoi, c'est presque tout le contraire, et c'est la raison de mon post... Je ne suis pas fortement occupé, mais je lis des livres, je sors, je fais du sport, je regarde des séries etc... Il m'arrive de sombrer en ce moment, mais ça n'a absolument rien à voir avec ce que j'ai pu faire par le passé. (par exemple 7/8 fois par jour). Et quand ça arrive, je dois limite me forcer (c'est là où on voit que c'est quand même assez grave.) Mais je peux rester plusieurs jours voire semaines sans rien faire, ce qui inimaginable il y a qques mois.

Du coup, je me demande d'où vient cette baisse soudaine de consommation... Je vois trois raisons qui pourraient expliquer cela :

- Comme je l'ai dit, paradoxalement, je suis moins occupé que je n'ai pu l'être avant. Je n'ai en ce moment pas de contraintes. Hors il me semblait avoir lu que l'ennui était un des pires ennemis pour lutter contre la PMO... (ce qui rejoint le fait que je craignais de ne faire que ça en me prenant quelques mois de repos).  D'un autre côté, et je pense que le problème vient de là, c'est que comme je le disais, j'ai assez mal vécu mon stage notamment dans mes relations avec les gens. Du coup je me demande si je cherchais pas à m'enfoncer plus en consommant, ou plutôt si je n'y voyais pas un échappatoire. Actuellement je n'ai de contact social avec personne, et étant introverti/timide/asocial, cette situation me convient peut être mieux que lorsque je suis au boulot ou à l'école, et je n'ai pas le besoin de consommer.

- Une autre raison pourrait être de lassitude vis à vis du porno/masturbation après 10 années de consommation

- Il me semble avoir trouvé les forums d'entraide sur l'addiction en cherchant d'où venait mon côté timide/asocial. Comme je l'ai dit, mon stage s'est assez mal passé en termes de relations. En réduisant/arrêtant la PMO comme je le fais en ce moment (mais encore une fois, je le fais presque sans forcer, d'où le titre du sujet), j'essaie de me rendre service puisque je sais maintenant que résoudre ce problème de PMO pourrait m'aider dans mes relations sociales.

Voilà, merci si vous avez lu (ou pas), j'espère que vous comprenez ce que j'ai écrit. N'hésitez pas à me faire part de vos remarques !

Bonne journée !




« Modifié: mai 29, 2017, 09:11:26 am par entropy »